skip to Main Content

L’origine de la profession de femme de ménage est liée à la sédentarisation de l’être humain. Les vestiges écrits les plus anciens témoignent déjà de la présence de domestiques au sein du ménage. Jusqu’au milieu du XIXème siècle, à Paris seules les familles aisées issues de la bourgeoisie ou de la noblesse engageaient des servantes ou des valets. Ils étaient alors responsables de tous les travaux ménagers; qu’il s’agisse du nettoyage, de la cuisine, des courses, de la réception des invités ou de la prise en charge des enfants.

Lors de la révolution industrielle (1760), le personnel auxiliaire a cessé de vivre au sein du même ménage de l’employeur.

Avant le XXème siècle, les femmes de ménage étaient de simple domestiques et la profession n’était pas règlementée par des dispositions légales. Dans la métropole Parisienne, le recours à une femme de ménage s’est depuis démocratisé et est devenu plus accessible et commun. Que ce soit par choix ou par obligation, certaines personnes se retrouvent obligées de confier la tenue de leur maison à une tierce personne. Malgré cette évolution, le métier de femme de ménage reste un métier de l’ombre et manque souvent de considération.

La mission

Employé(e) de ménage, employé(e) de maison, femme de ménage ou personnel d’entretien, ce métier, consiste à assurer au quotidien la propreté et le rangement d’un foyer.

De nombreuses tâches incombent à l’employé de ménage à domicile. Bien que le socle des tâches confiées soit souvent similaire, il peut varier d’un foyer à un autre.

Faire le ménage chez un particulier nécessite de nombreuses compétences : choisir les bons produits, connaître les techniques d’entretien et de repassage, savoir organiser son travail, être autonome, disposer de bonnes qualités relationnelles ou encore faire preuve d’assiduité et de ponctualité.

Un(e) employé(e) de ménage est généralement amené à effectuer une multitudes de tâches :

  • Balayer et nettoyer les sols
  • Dépoussiérer l’ameublement et les différentes surfaces
  • Ranger les différentes pièces
  • Nettoyer et entretenir les pièces humides ; salle de bain, sanitaires et cuisine
  • Savoir utiliser et entretenir les équipements électroménagers mis à disposition
  • Connaitre les différents produits d’entretien mis à disposition et savoir les utiliser à bon escient
  • Nettoyer la vitrerie
  • Prendre soin du linge de maison
  • Laver, repasser et ranger le linge du foyer
  • Tenir les stocks de produits ménager à jour
  • Rapporter tout dommages ou problème de maintenance
  • Anticiper les besoins des occupants du foyer
  • S’efforcer de réduire les dépenses inutiles comme éteindre les lumières, ne pas laisser couler l’eau

Des compétences sont requises pour l’entretien des sols, le traitement du linge et les règles d’hygiène alimentaire et sanitaire. Pour ne pas abîmer des textiles ou des matières fragiles, l’employé(e) de ménage doit connaître les produits et les outils adaptés à leur entretien. Il/elle respecte les consignes de son employeur et peut le conseiller sur des produits respectueux de l’environnement.

La prise en charge, même momentanée, de jeunes enfants n’est pas du ressort d’une employée de ménage.

Les conditions de travail

Le contrat de travail du salarié employé à domicile par un particulier employeur est en principe à durée indéterminé. Toutefois, le recours au contrat à durée déterminée est possible dans les cas prévus par le code du travail, par exemple, en cas de remplacement d’un salarié absent.

Les horaires d’un(e) employé(e) de maison sont réguliers après entente avec l’employeur.

Beaucoup de personnes font appels à une aide-ménagère sans la déclarer, notamment à cause de la croyance que la prestation sera moins onéreuse. Cette pratique comporte de nombreux risques pour l’employé et l’employeur.

Le plus souvent les déplacements sont nombreux et fonction de la localisation et des différents lieux de travail. En effet sauf s’il est employé à temps plein dans un seul est même foyer, l’employé de maison est amené à se déplacer entre ses différents lieux de travail.

Disposer de très bonnes références est un grand atout pour se faire recruter. Cela prévaut souvent sur la formation théorique pour ce type d’emploi. Une ancienneté de plusieurs années dans la profession est également souvent requise tout comme la maitrise de l’anglais et parfois d’une autre langue.